Théorie Mimétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -28%
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes ...
Voir le deal
17.99 €

Raoul Follereau : épidémie de la charité et contagion du bien !

Aller en bas

Raoul Follereau : épidémie de la charité et contagion du bien ! Empty Raoul Follereau : épidémie de la charité et contagion du bien !

Message  Martin le Sam 2 Juil - 18:15

Raoul Follereau, dont le combat de sa vie fut le combat "contre la lèpre, contre toutes les lèpres" affirmait :

"Le bien est aussi contagieux, et plus rayonnant que le mal. Organisons l'épidémie de la charité."

Ou encore :

"Soyez, chacun de vous, une parcelle, une étincelle de cet amour. Rendez-le contagieux, radioactif. Organisez l'épidémie du bien. Et qu'elle contamine le monde !"

Comment mieux marquer le caractère mimétique ("contagieux") du bien, et pas seulement du mal ? L'image de l'épidémie (qui évoque aussi la peste et les divers fléaux possibles à l'origine des crises mimétiques), prétexte à toutes les exclusions et à tous les lynchages, est reprise et convertie par Raoul Follereau, associée cette fois à l'amour : "Organisez l'épidémie du bien", "Organisons l'épidémie de la charité" !

L'abbé Pierre reprend ce thème de la "contagion" et c'est même... le titre de la revue du COV&R (Colloquium on Violence and Religion) qui s'emploie à diffuser la théorie mimétique, et qui joue sur les deux sens possibles du mot, positif et négatif : "Contagion" !!!

Le repérage de la "bonne" imitation peut nous donner une confiance raisonnable en l'avenir, à côté de tout ce qui nous inspire aussi légitimement la crainte, à côté du "catastrophisme éclairé" de Jean-Pierre Dupuy ou à côté de tout ce qu'il y a de légitimement "apocalyptique" dans la pensée chrétienne et dans celle de René Girard. Pessimisme anthropologique et optimisme "eschatologique" font bon ménage, mais un optimisme raisonnable est également possible sur la base de cette "contagion du bien" parfaitement observable et que la théorie mimétique permet de repérer. Sœur Emmanuelle, par exemple, énumère de bonnes raisons d'espérer dans la conscience qu'ont les jeunes d'aujourd'hui des problèmes, dans leur enthousiasme, dans leur désir d'agir.

Martin
Admin

Messages : 129
Date d'inscription : 17/06/2011

https://theoriemimetique.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Raoul Follereau : épidémie de la charité et contagion du bien ! Empty Bémol

Message  Martin le Mar 4 Oct - 11:57

"Le bien est aussi contagieux, et plus rayonnant que le mal."

C'est quand même à peu près l'inverse de ce que pense aujourd'hui René Girard. Pas en ce qui concerne le côté lumineux, "rayonnant", du bien, mais en ce qui concerne son côté "contagieux".

Était-ce dans une interview ou dans un livre (Achever Clausewitz, par exemple) ? Je me souviens en tout cas que René Girard affirmait que le bien est présent, de nos jours, certes, qu'il est agissant, même, dans les hôpitaux, etc., qu'il sauve des vies, mais qu'il est impuissant, qu'il sera impuissant, probablement, à enrayer le mal, qui a pour lui le nombre. Dans sa propre vie, cela s'est déjà produit : la deuxième Guerre mondiale n'a pu être empêchée par les hommes de bonne volonté qui souhaitaient l'éviter.

Raoul Follereau est-il exagérément optimiste ? Ce qui me semble triompher aujourd'hui, ce n'est pas le bien mais le "divertissement" au sens de Blaise Pascal. Alors même que l'humanité court de graves dangers. L'occidental moderne est superficiel en diable, le plus souvent. "Adulescent" : adulte resté adolescent. Irresponsable.

Les médias sont de puissants vecteurs de contagion mais ils sont envahis de préoccupations "people", des bassesses de la "télé-réalité", etc. En quelques années, vulgarité et dérision sont devenus quasi-obligatoires. Les médias n'élèvent plus, le plus souvent, mais ils flattent les bas instincts. Nous n'avons plus non plus de héros caritatif ou humanitaire médiatique. Nous sommes orphelins en France de l'abbé Pierre et de sœur Emmanuelle. Tout cela ne présage rien de bon. Il suffirait de pas grand-chose pour que le bien se répande : qu'il occupe dans les médias le devant de la scène. Mais trop de forces, trop d'égoïsme et de bêtise, concourent à l'en écarter.

Nicolas Hulot n'a pas tort de comparer l'humanité au Titanic. Malgré la contagion du bien, il n'est pas impossible que nous allions droit dans le mur. J'ai des enfants, ce n'est donc pas une perspective qui m'enchante, mais il faut être réaliste pour avoir au moins une petite chance d'éviter le pire. Et le réalisme commande de dire qu'il s'est déjà produit mille fois que le mal soit plus contagieux que le bien, si "contagieux" et "rayonnant" soit-il.

Martin
Admin

Messages : 129
Date d'inscription : 17/06/2011

https://theoriemimetique.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum