Théorie Mimétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
18.03 €
Voir le deal

Habitus (de Pierre Bourdieu) et Mimesis

Aller en bas

Habitus (de Pierre Bourdieu) et Mimesis Empty Habitus (de Pierre Bourdieu) et Mimesis

Message  Martin le Sam 9 Juil - 12:15

Schématiquement, la sociologie pense les structures sociales et leur évolution et la théorie mimétique plutôt, au contraire, les mécanismes de leur dissolution et de leur renouvellement (conflits mimétiques, crises mimétiques, phénomènes de bouc émissaire, etc.), même si l'imitation est aussi, bien sûr, facteur d'apprentissage, donc de stabilité.

Pierre Bourdieu démontre que les structures sociales sont fondées sur des comportements appris, intégrés dans notre "façon d'être" sociologiquement déterminée, "façon d'être" qu'il appelle l'habitus.

Je trouve cette notion très intéressante parce que la théorie mimétique étudie peu la stabilité. Je pense personnellement l'habitus comme étant en dialectique avec la mimesis, l'imitation. L'imitation est le mécanisme par lequel l'individu intègre sa "façon d'être". On sait, d'un point de vue biologique, que ce qui est imitation au départ devient rapidement "structure" cérébrale : les neurones en effet se connectent et nos interactions avec notre environnement comme avec nos semblables génèrent une organisation de nos neurones en réseaux. L'habitus a donc aussi une base biologique, en lien avec la mimesis, l'imitation. Structures sociales et structures neuronales acquises se répondent.

La pensée de Pierre Bourdieu a un volet lié à l'imitation (la "reproduction" des structures sociales est très largement "mimétique") mais elle a aussi un volet lié à la violence. Il met en évidence et dénonce des "violences symboliques" cachées, des mécanismes de domination, il étudie patiemment la souffrance sociale dans La Misère du Monde en donnant voix à des personnes représentatives de leur milieu, il souhaite "une gauche de gauche" répondant réellement à sa vocation de défense des plus pauvres, il prône une organisation au niveau européen de la résistance au démantèlement des services publics. Le "souci des victimes" est très présent, chez lui, et agissant, dans ses analyses comme dans ses engagements.

Le terme habitus, cependant, comme le terme mimesis, me font sourire. Ce sont des termes techniques, bien sûr, mais mimesis ne veut dire rien d'autre qu'"imitation", avec seulement une idée d'inconscience et une connotation négative. "Habitudes" et habitus ne sont pas non plus très différents. Il faut un certain snobisme (mimétique), un snobisme d'intellectuel, pour employer sans rire des mots pareils. Leur usage relève d'un habitus particulier, mimétiquement déterminé. René Girard et Pierre Bourdieu ne sont pas si éloignés ! :-)

Les premiers écrits de Pierre Bourdieu, cependant, ne brillent pas par leur simplicité. Issu d'un milieu très modeste, il a besoin d'en imposer. Vers la fin de sa carrière, son écriture se simplifie. Je déplore son manque (apparent ?) d'humour. Je trouve son sérieux à la fois exemplaire et insupportable. Son habitus de sociologue, par certains côtés, m'exaspère. Mais sa pensée est compatible avec la théorie mimétique et généreuse. Et sa notion d'habitus la complète avantageusement : l'imitation devient au fil du temps structure cérébrale, structure sociale. Elle est déstructurante mais aussi structurante. Son lien avec la biologie enracine la sociologie de Pierre Bourdieu encore davantage dans le réel.

Martin
Admin

Messages : 129
Date d'inscription : 17/06/2011

https://theoriemimetique.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum